Bai viet chu de thang 10 - Hong Le

Xem chủ đề cũ hơn Xem chủ đề mới hơn Go down

Bai viet chu de thang 10 - Hong Le

Bài gửi  Hoang Thi Hong Le on 11/11/2010, 11:47 am

FICHE DE TRAVAIL No 1 - HOANG THI HONG LE - LYCÉE QUOC HOC
Thème 1 : Enseigner et évaluer avec le référentiel des connaissances et des compétences.
---------------------------------------------------------
Question 1 : Citez quelques applications du référentiels des connaissances et des compétences (RCC) que vous avez faites dans vos activités pédagogiques ? Donnez un exemple concret pour chaque application.

Quelques applications :
- Évaluer le niveau de départ des élèves
Exemple : Référentiel des compétences (pour la classe de 11e):
* Écrire (E.E): Je peux rédiger des textes détaillés (par exemple dissertations, rapports, résumés) sur de nombreux sujets qui m’intéressent ; je peux y restituer des informations, présenter et comparer différentes positions et également exprimer mes propres pensées. (Ec49) --> Le sujet d’EE du test diagnostique pour les élèves de 12e : « À votre avis, quels ont été le ou les changements les plus importants des 20 dernières années dans votre pays ? Quels sont ceux qui ont été positifs ou ceux qui ont été négatifs selon vous ? Vous écrirez un texte construit et cohérent sur ce sujet (200 mots) »

- Élaborer les fiches pédogogiques
Exemple : Référentiel des compétences (pour la classe de 12e):
* Parler (E.O): Je peux exprimer mes idées et opinions avec précision et argumenter de manière persuasive ; je peux également réagir aux arguments complexes avancés par d’autres. --> Les élèves participent à une table ronde télévisée (imaginaire) portant sur le sujet d’actualité : « Pour ou contre la chirurgie esthétique ? ». Chacun présente son point de vue sur le sujet et réagit aux arguments avancés par d’autres élèves.

- Élaborer les devoirs de contrôle continue et périodique
Exemple : Référentiel des compétences (pour la classe de 12e):
* Écouter (C.O) : A la radio, à condition que la langue standard soit utilisée, je peux comprendre la plupart des émissions sur des sujets d’actualité et je peux également percevoir l’humeur, le ton, etc. des gens qui s’y expriment. (E59) --> Les élèves écoutent un extrait de radio ayant le thème du travail.

- Autres applications : Élaborer les matrices d’évaluation, les fiches d’auto-évaluation pour élèves ; déterminer les objectifs des leçons ....

Question 2 : Pourquoi, d’après vous, faut-il appliquer la démarche opératoire-cognitive dans l’enseignement pour bien respecter le RCC ?

- Parce que le RCC est conçu selon les principes du CECR, qui prône la perspective actionnelle/la méthode active : l’approche recommandée est l’approche par compétences. Or, pour appliquer celle-ci, on doit utiliser la pédagogie de projet, la pédagogie de l’erreur et la pédagogie différenciée en suivant la démarche opératoire-cognitive.
(Cette démarche favorise l’autonomie et la créativité de l’apprenant)

Question 3 : Pour bien respecter cette démarche, quelles interactions doivent-ils effectuer l’élève et l’enseignant ? Visent-elles à accomplir quelles tâches ? Et par quels moyens ou avec quels outils ?

* Les activités qu’on doit organiser en classe pour bien respecter cette démarche sont : Observer --> conceptualiser --> consolider --> approprier --> produire.
Phase 1 : L’enseignant met en situation de problème pour susciter la curiosité des élèves.
Phase 2 : Les élèves observent le document à étudier et formulent des hypothèses sur le contenu. L’activité a pour objectif d’encourager le moteur d’action, de déterminer la tâche à accomplir.
Phase 3 : Les élèves découvrent la notion / la norme (le savoir), la conception (le comment agir) pour vérifier / justifier les hypothèses antérieurement formulées.
Phase 4 : Les élèves échangent et partagent l’opinion L’activité a pour but de donner l’enthousiasme et développer les compétences générales.
Phase 5 : Les élèves conceptualisent la notion / la norme ou la conception récemment acquis(es) pour intérioriser les « informations traitées » et les emmagasiner dans la mémoire.
Phase 6 : L’enseignant aide les élèves à consolider les acquis : Ils réemploient les acquis récents pour développer les compétences spécifiques ( les capacités de communication en langue cible).
Phase 7 : Les élèves réinvestissent les acquis (connaissances et capacités) pour accomplir une tâche plus complexes (tâche socio-linguistique). Ils approprient ainsi les compétences socio-linguistiques / pragmatiques.
Phase 8 : Les élèves développent les compétences : ils résolvent un nouveau problème afin de développer les performances.

* En général, l’attitude et le comportement d’enseignement qu’on attend chez l’enseignant et l’apprenant sont les suivants :
Côté enseignant :
- superviser et veiller à la discipline (rôle d’organisateur/agent de ressources)
- circuler pour aider l’exécution du travail (rôle d’accompagnateur) ;
- rester disponible pour le travail individuel (rôle de guide)
- adopter un rôle de facilitateur et de superviseur
- accepter les remarques des élèves sur leur apprentissage et y réagir
- coordonner leurs activités en plus de conseiller et de contrôler.

Côté apprenant :
- participer activement au processus d’apprentissage en coopérant avec l’enseignant et les autres étudiants afin de se mettre d’accord sur les objectifs et les méthodes
- s’engager dans des activités d’évaluation et d’enseignement mutuels afin de progresser régulièrement vers une plus grande autonomie
- travailler de manière autonome à l’aide de matériel d’auto-apprentissage
- s’auto-évaluer
- être en compétition.

* Les moyens ou outils :
- Les supports techniques (cassettes audio et vidéo, ordinateur, etc.) --> pour des démonstrations, des répétitions etc.
- La fiche pédagogique et la fiche d’élève --> pour mettre en œuvre le projet pédagogique de l’enseignant (en maints scénarios) et pour bien guider le travail d’élèves.
- Les documents pédagogiques : images, textes, exercices ...
- Le portfolio d’élève et la fiche d’auto-évaluation --> pour aider les élèves mesurer et réguler son apprentissage après chaque période de formation.

Question 4 : Pourquoi, doit-on appliquer simultanément les trois pédagogies (pédagogie différenciée, pédagogie de projet, pédagogie de l’erreur) en fonction de l’application de l’approche par compétences ? L’application des ces pédagogies exclusent-elles les autres approches ou méthodes ?

- Ce qui caractérise l’approche par compétence, c’est que les objectifs d’enseignement n’y sont plus de l’ordre de contenus à transférer mais plutôt d’une capacité d’action à atteindre par l’apprenant. Une compétence ne se réduit ni à des savoirs, ni à des savoir-faire ou des comportements. Ceux-ci ne sont que des « ressources » que l’élève ne doit d’ailleurs pas forcément « posséder », mais qu’il doit être capable de « mobiliser » d’une façon ou d’une autre, en vue de la réalisation d’une tâche particulière .

- Cette approche vise à la réalisation d’une tâche particulière et à la mobilisation de la part des élèves, à l’intégration d’un ensemble de savoirs, savoir-faire, savoir-être. De plus, la pédagogie de projet induit un ensemble de tâches dans lesquelles tous les élèves peuvent s’impliquer et jouer un rôle actif. Par ailleurs, l’erreur est vraiment formatrice parce que la conscience de l’erreur donne une capacité de remise en cause et d'adaptation tandis que l’approche différenciée considère l’élève comme intérêt central et elle vise au développement personnel de l'enfant. Et l’application simultanée de ces trois pédagogies contribue à l’accès de l’approche par compétences.

- L’application des ces pédagogies n’exclusent pas les autres approches ou méthodes.

Question 5 : Que pensez-vous du terme « professionnalisation de la formation continue des enseignants » ? Quelles activités devons-nous faire pour effectuer cette tâche professionnelle ? Précisez les objectifs et les relations réciproques de ces activités de formation ?

Le terme désigne le fait de rendre professionnelle la formation continue des enseignants.
L’ enseignant peut se former lui-même (auto-formation), s’entraider à se former (accompagnement) ou suivre des formations assurées par les formateurs professionnels (professionnalisation).
L’enseignant devrait prendre conscience de l’importance de la formation continue et s’efforcer d’en faire une des activités principales de son métier d’enseignement.

FIN



Được sửa bởi Admin ngày 21/11/2010, 1:43 am; sửa lần 1. (Reason for editing : Làm đẹp bài viết)

Hoang Thi Hong Le

Tổng số bài gửi : 1
Join date : 24/09/2010

Xem lý lịch thành viên

Về Đầu Trang Go down

Xem chủ đề cũ hơn Xem chủ đề mới hơn Về Đầu Trang

- Similar topics

 
Permissions in this forum:
Bạn không có quyền trả lời bài viết